Découvrir Etables-sur-Mer
> Présentation de la ville
> Histoire
> Fiche d’identité
> Plan interactif
> Economie et Tourisme
Vous êtes ici > Découvrir Etables-sur-Mer > HistoireTaille du texte  Télécharger la page en pdf
L´église du village qui s´appelait alors Estables a été édifiée avant le XIIIème siècle, puisqu´en1202, Alain comte de Goëlo, fit don de l´église, de son presbytère et des dîmes de la paroisse, aux religieux Prémontrés de l´abbaye de Beauport. L´église devenue prieuré le restera jusqu´à la révolution.

De l´église ancienne, il reste la porte des Templiers et la chapelle Ste Anne au nord-ouest. Au cours des siècles suivants, les Prémontrés ont agrandi et embelli cette église jusqu´à lui donner l´architecture qui est la sienne aujourd´hui. Cependant, en 1930, la flèche du clocher a été démolie et une statue de la vierge, don d´un paroissien, a été installée à la place.

Le territoire de la paroisse s´étendait avant la restauration de Louis XVIII jusqu´à l´Ic au sud et jusqu´à la plage du Portrieux au nord.

En 1821 par ordonnance royale, le village de Binic est ´distrait´ d´Etables et devient, avec de nouvelles limites, une commune à part entière. En compensation Etables est déclaré chef- lieu de canton.

Au début du XXème siècle, la commune, qui a pris le nom d´Etables-les-grottes, va prendre un nouvel essor. Oscar Legris, un industriel versaillais, se fait le promoteur de la station en faisant construire des villas balnéaires entre le bourg et la plage des Godelins, en aménageant la plage et en faisant percer le boulevard Legris et l´avenue Victoria pour y accéder.

Affichant sa nouvelle vocation touristique, Etables obtient le label de station balnéaire en 1921 et prend le nom d´Etables-sur-mer en 1949.

la porte des Templiers

L´église d´Etables-sur-Mer